Guide des sortiesévénement

Vente d’illustrations au profit de l’accueil des réfugiés

mardi 13 décembre 2016Archive
Vente d’illustrations au profit de l’accueil des réfugiés © Clémence Pollet

Vente d’illustrations au profit de l’accueil des réfugiés

Le mardi 13 décembre de 18 h à 22 h

Tout public

Gratuit

Ateliers de 16 h à 18 h, sur inscription (participation libre)

La Rotonde Stalingrad, 6-8, place de Stalingrad, Paris XIXe
Métro Stalingrad

Encrages.org

Le mardi 13 décembre aura lieu une grande vente d’illustrations au profit de l’accueil des réfugiés. Près de 400 dessins, signés de 80 artistes, ont été donnés pour l’occasion. Avec, en plus, une collecte de vêtements, des rencontres, des ateliers…

L’idée est venue de l’illustratrice Judith Gueyfier : présente une année durant auprès des bénévoles de P’tit Dej à Flandre, un collectif qui distribue chaque matin des boissons chaudes et de la nourriture sur le quai de Seine pour les réfugiés du quartier de Stalingrad, la jeune femme a cherché un moyen de récolter des fonds pour leur venir en aide. Et elle en a trouvé un, plutôt original, en discutant avec quelques amis illustrateurs : pourquoi ne pas organiser une grande vente d’images ?

Depuis les premières discussions, le projet a pris une ampleur inespérée (grâce, notamment, au déploiement d’une énergie assez colossale de la part des principales organisatrices), devenant une association dont le joli nom, Encrages, sonne aussi comme « ancrage » – car c’est de cela qu’il s’agit : offrir à l’exil des points d’attache. Et l’événement aura bien lieu, sous la forme d’un grand après-midi de partage et de rencontres : le 13 décembre, à la Rotonde, symboliquement située près de l’avenue de Flandre et de Stalingrad.

Au total, quelque 400 images, données par 80 artistes, seront donc mises en vente ce jour-là, au profit des associations qui œuvrent sur le terrain. Avec, en plus, des ateliers, des concerts, des lectures d’ici et d’ailleurs…

La vente aura lieu dans la soirée, de 18 heures à 22 heures, selon un principe simple : il suffira aux amateurs d’acquérir un ticket de 25, 50 ou 100 euros, et d’aller ensuite choisir l’image qu’ils souhaitent dans la tranche de prix qu’ils ont décidée. Les bénéfices récoltés seront reversés à des collectifs comme le BAAM (Bureau d’accueil et d’accompagnement des migrants), qui leur offre notamment une aide juridique et des cours de français ; le CPSE (Collectif de soutien parisien aux exilé.e.s), dont un volet, la Timmy, s’occupe particulièrement des mineurs isolés étrangers ; ou la Veilleuse, un groupement de femmes citoyennes et solidaires. Ces trois associations seront d’ailleurs présentes sur place, au point Information, le soir de la vente, pour répondre aux questions des visiteurs sur leur action.

En parallèle, une collecte est organisée sur place, pour recueillir vêtements chauds en bon état, chaussettes et sous-vêtements neufs, tickets de métro (le détail de tous les articles souhaités est disponible sur la page Facebook de l’événement)…

Les familles qui le souhaitent seront accueillies à la Rotonde bien avant l’heure de la vente proprement dite, puisque des ateliers seront proposés à partir de 16 heures, mêlant enfants parisiens et enfants réfugiés ; ainsi qu’une grande fresque graphique participative. Il y a aura aussi des lectures de contes en plusieurs langues, un concert de la chorale des Musiterriens (composée en partie de migrants en apprentissage du français), et d’autres surprises.

Pour ceux qui ne pourraient pas venir le 13 décembre, la page Facebook de la vente propose chaque jour, aux environs de 17 heures, une image à acheter en ligne : aquarelle de François Place, dessin au feutre de Fanny Ducassé, esquisse au crayon de Rebecca Dautremer… Deux autres ventes du même esprit sont prévues à Lyon et à Nantes, avant peut-être d’essaimer à Marseille et à Angoulême… De quoi vérifier le fameux dicton : un dessin vaut mieux qu’un long discours.

Orianne Charpentier

6-8, place de Stalingrad
75019
Paris
Métro Stalingrad
Share to Facebook Share to Twitter More...

Le calendrier des sorties