Nous les chiens

À partir de 7 ans

Une utopie en mode canin, non sans charmes.

Cœur (trop) sensible s’abstenir, puisque le film commence quand Moong-Chi, jeune chien candide, est abandonné par son maître en pleine forêt. Heureusement pour lui, il est vite adopté par une bande de chiens des rues, eux-mêmes rescapés d’abandons, qui luttent pour survivre dans un univers hostile. Peu à peu une vérité s’impose pour eux : il faut retourner à la vie sauvage. C’est ainsi qu’ils partent en quête d’une nature préservée de toute destruction causée par l’homme. Malgré le soupçon de mièvrerie parfois, et une petite louche de longueurs, il y a un côté « utopie survivaliste pour canidés » assez détonnant dans ce film, et toute une troupe de personnages à poils fort sympathique qui le rendent agréable à regarder — à condition, bien sûr, d’aimer les chiens. On aime aussi la restitution très poétique de certains paysages coréens, comme les rizières, les champs de vulpin, ou l’horizon sans fin de collines vertes dans la zone démilitarisée.

_______________

Nous les chiens

De Oh Sung-Yoon et Lee Choon-Baek.

1h42.

En salles le 22 juin.