La Venise Briarde

Tout public

balade

Crécy-la-Chapelle, en Seine-et-Marne, compte parmi les plus beaux villages d’Île-de-France. C’est le point de départ idéal pour une tranquille balade en famille de 6,5 km de gare à gare, le long de la rivière du Grand Morin.

Une balade charmante et dépaysante, de Crécy-la-Chapelle au Moulin jaune.

Cette balade de la Venise briarde, c’est un charmant dépaysement, en même temps qu’un bon bol de culture ! A peine quittée la gare SNCF, on découvre ce qui fait la beauté unique de Crécy-la-Chapelle (Seine-et-Marne) : la rivière du Grand Morin et le village médiéval ! Depuis le Mail des promeneurs, on prend un minuscule passage au-dessus de la rivière pour entrer dans le bourg. Avant cela, jetez un œil à l’enfilade de passerelles privées survolant le Grand Morin pour rejoindre de jolies maisons anciennes, ainsi qu’aux petits pontons de pierre qui servent d’embarcadères aux bateaux, souvent là depuis le Moyen Âge. Une fois dans le vieux bourg, suivez la rue des Minimes, le quai des Tanneries bordé par la rivière, puis le petit chemin de ronde aux voutes basses et aux passages étroits. Cette combinaison d’eau et de belles pierres donne à Crécy un charme incroyable, à tel point que certains l’appellent la « Venise briarde ». Si cette qualification peut sembler exagérée, déambuler dans le bourg médiéval est un pur bonheur.

Sur les traces des peintres

Au bout du chemin de ronde, on débouche sur une maison où le peintre Corot avait ses habitudes. Et il n’était pas le seul : de nombreux grands peintres des XIXe siècle et XXe siècle (Toulouse-Lautrec, Dunoyer de Segonzac…) aimaient venir ici, pour les mêmes raisons que les curieux et les randonneurs d’aujourd’hui: la beauté du village médiéval, le charme de la rivière et la possibilité de venir en train depuis Paris. A cela s’ajoutait, pour les artistes du XIXe siècle, l’invention du tube de peinture en aluminium qui leur permettait de s’échapper des ateliers et de planter leurs chevalets en pleine nature.

Au fil de votre déambulation dans Crécy, vous pourrez admirer l’église Saint-George-et-Saint-Louis, construite au XVIIIe siècle sur un terrain entièrement encerclé par le Grand Morin, entrapercevoir d’imposantes demeures anciennes posées au milieu de beaux jardins privés, et faire une halte à la charmante librairie-café de la place du Marché, qui offre une terrasse avec vue sur l’eau.

La flânerie se poursuit en sortant du bourg par la rue du Compans jusqu’au Mail des promeneurs que l’on suit jusqu’à une passerelle qui saute le Grand Morin et mène à un pré. Après la culture, la nature ! Le parcours offre maintenant un joli point de vue sur les maisons anciennes de Crécy, mais depuis des espaces verts (et sportifs), idéal pour pique-niquer aux beaux jours. D’ailleurs, la municipalité a installé quelques barbecues le long de la rivière. Gardez un œil sur vos enfants, l’eau du Grand Morin est belle et ses rives charmantes, mais une rivière reste dangereuse.

Un drôle de moulin jaune

A deux pas d’un joli moulin ancien qu’affectionnent les pêcheurs locaux, on traverse la rue Saint-Martin en faisant très attention aux voitures (il n’y a pas de passage piéton) pour s’engager dans la ruelle aux loups. S’en suit une petite ascension de quelques minutes qui débouche dans les champs. Le dépaysement est complet. Juste après la ferme de la rue du Lutin, on prend l’impasse de Crécy qui redescend un étroit chemin caillouteux entre des maisons et le vieux cimetière, jusqu’à un chemin de terre, le bien nommé « Chemin vert ». Débute la partie la plus bucolique de ce parcours le long du Grand Morin (attention, cette partie du parcours n’est pas accessible aux poussettes et aux enfants les plus jeunes, notamment à cause de l’état des sentiers. Une fois au moulin, continuez en longeant la route Saint-Martin jusqu’au Chemin vert).

Le Grand Morin prend désormais des accents plus ruraux, traversant champs et petits bois, avant d’entrer dans le village de Villiers-sur-Morin (Seine-et-Marne). Il faut alors suivre l’avenue du Général Leclerc en direction de la gare SNCF de Villiers – Montbarbin… à moins que, avec un peu de chance, le jour de votre promenade, le Moulin jaune du clown Slava soit ouvert (l’agenda est à retrouver ici). Si c’est le cas, surtout ne ratez pas l’occasion de découvrir ce lieu culturel exceptionnel, situé le long du Grand Morin à 200 mètres de la gare et qui offre une succession de jardins tous plus beaux et inattendus les uns que les autres. Surtout, le Moulin jaune étant une résidence d’artistes, ces derniers se mélangent aux visiteurs, créant une ambiance absolument unique. Installé dans une coque de bateau renversée, un bar permet de se restaurer.

__________

Départ depuis la gare de Crécy-la-Chapelle (ligne P)

Parcours de 6,5 km (2h environ) adapté à tous les publics jusqu’à la gare de Villiers – Montbarbin (ligne P). Au départ et en direction de la gare de l’Est, un changement de train et donc de quai (toujours sur la ligne P) s’effectue en gare d’Esbly.

Le départ du tram-train Esbly / Crécy-la-Chapelle est toujours coordonné aux horaires du train Paris Est / Meaux.

Le parcours intégral est à retrouver gratuitement sur openrunner.com. Vous pouvez aussi télécharger le parcours en format GPX afin de le lire sur votre téléphone portable ou appareil GPS. Il vous faudra au préalable avoir chargé des applications (gratuites) permettant de lire ces fichiers, comme Open Runner (Google Play et App Store), Google Earth (Google Play  et App Store) ou GPX  Viewer (Google Play). Pour rejoindre la gare de départ, consultez le calculateur d’itinéraires transilien.com.