Bêtes de scène

Du 14 mars au 12 juillet 2020

Tout public

expo

L’Espace Monte-Cristo, dans le XXe arrondissement, est l’un des premiers lieux d’art à rouvrir à Paris, hormis quelques galeries. Et l’expo Bêtes de scène vaut carrément le coup d’œil.

Un mot sur le lieu : installé dans une ancienne ferronnerie, à deux pas de la place de la Réunion, l’Espace Monte-Cristo est à la fois vaste et pas trop grand, lumineux et accueillant. Ouvert au public depuis près de 3 ans, ce lieu privé, qui porte le nom de la rue qui l’abrite, présente régulièrement la collection de la Fondation Villa Datris, située à l’Isle-sur-La-Sorgue, dans le Lubéron. Très prisé par les écoles du quartier, l’Espace Monte-Cristo est l’un des rares lieux d’art du vingtième arrondissement.

Des animaux dans la sculpture contemporaine, il y en a de toute sorte. Des néons en cage évocateurs de Laurent Perbos, qui bénéficie d’une carte blanche et investit une partie du rez-de-chaussée de l’Espace Monte-Cristo, à l’impressionnant éléphant en éléments de plastique récupérés de Bordalo II, Bêtes de scène offre un parcours des plus variés. De l’animal métaphore, ou miroir de nos comportements humains, à l’animal exploité en passant par l’animal qui est en nous, les œuvres sont multiples, sensibles, terribles ou drôles.

Ne manquez pas, en haut de l’escalier, les nichoirs HLM d’Antonio Gagliardi, en vous penchant un peu vous verrez qu’ils ont réellement servis : les petits locataires y ont laissé des traces. En passant devant la drôle de pieuvre de salle de bain de Sébastien Gouju, admirez la minutie du serpent à plume de Kate MccGwire, étrange et fascinant.

On aime particulièrement les œuvres de Pascal Bernier : son renard pansé (Accident de chasse) qu’on a envie de caresser et ses porcelets démultipliés (Farm set Piglets) qui, observés sous tous les angles, pointent les limites de l’industrie agro-alimentaire. N’hésitez pas à passer sous la toise de Céline Cléron qui à travers son Conseil de révision nous invite à nous mesurer aux animaux souvent pensés comme inférieurs…Au total ce sont 57 sculptures de 29 artistes français et internationaux qui sont présentées.

Avec masques, disponibles à l’accueil si vous avez oublié le vôtre, et gel hydro-alcoolique à tous les étages, on découvre des animaux dans la sculpture contemporaine, et il y en a de toute sorte…

Maïa Bouteillet

ART ORIENTÉ OBJET, Albatros, 2017, Collection Fondation Villa Datris, Photo Franck Couvreur

 

_________

Bêtes de scène

Espace Monte-Cristo