Un Monde

À partir de 10 ans

Cinéma

Un film sur le harcèlement qui aborde le problème avec subtilité et permet d'en parler.

Il y a ce frère et cette sœur qui se serrent dans les bras, fort, comme si leur vie en dépendait. Et il y a le regard tellement intense de cette petite fille, Nora, auprès de qui la caméra se tient tout du long.

Un Monde, de Laura Wandel, est un film marquant, dur, mais nécessaire car il permet d’aborder le phénomène du harcèlement scolaire, plus fréquent qu’on ne pense. C’est par le regard de Nora que nous accédons à ce monde en soi qu’est la cour d’école, avec sa logique propre, ses enjeux, ses rapports de pouvoir, ses phénomènes de rejet et déjà, très tôt, la lutte des classes.

Nora est le témoin central des violences, pas directement la victime (du moins pas au début), ce qui permet de considérer la situation de biais. Le film s’ouvre sur son premier jour d’école. Timide, un peu renfermée, Nora a beaucoup de mal à se jeter dans le grand bain de la rentrée. Alors qu’elle cherche sa place, elle assiste, impuissante, aux violences dont est victime son frère qui lui fait promettre de ne pas en parler.

Peu à peu la situation se retourne. Les différentes réactions des adultes qui restent la plupart du temps hors champs, les difficultés du père, l’ambivalence des copines de classe, l’évolution des personnages au fil de l’histoire et surtout les différentes émotions qui traversent la petite Nora … Le film dessine une mosaïque subtile.

Laura Wandel nous embarque dans l’histoire, comme en immersion. Elle n’explique rien mais montre l’histoire dans toute sa complexité, nous laissant volontairement pleins de questions non résolues. Les situations et les images sont élaborées avec soin, le travail mené par la réalisatrice avec les enfants est impressionnant. Le film touche au but et nous laisse sonnés.

Maïa Bouteillet